L’Élan hors de Pau : Levallois 18/10/2014

Ici, ce sont les dossiers. Les vrais, les bétonnés, pas du bidon.
Légendaire8
Champion Clamart 2015
Avatar de l’utilisateur

Messages : 8268
Enregistré le : 26 oct. 2006 13:35
Localisation : Orthézien monté à Paris

L’Élan hors de Pau : Levallois 18/10/2014

Messagepar Légendaire8 » 06 mai 2015 12:22

Le 18 octobre 2014, l’Élan venait faire une de ses deux visites annuelles en région parisienne, en venant affronter le PL à Levallois (l’autre rendez-vous se situant à Nanterre). Et comme chaque année, les forumers se sont donné rendez-vous pour aller supporter les verts et blancs. C’est une habitude tellement ancrée qu’en général Claude Bergeaud, quand il nous voit a pris l'habitude de nous appeller « les ambassadeurs ». Sympa.

Après un début encourageant contre Orléans, l’Elan venait de sombrer successivement à Rouen (ou un lynchage de mascotte avait été évité d’un cheveu) et contre Strasbourg. C’est donc pas trop confiants que nous nous sommes retrouvés le vendredi soir à Levallois. Levallois est dans la partie huppée des Hauts de Seine (la commune touche Neuilly) et le quartier du Palais des Sports est un quartier moderne d’entreprises, donc assez anonyme. Propret mais sans vie. On y reviendra pour l’après match …

En plus des fidèles Did, Jaco, Bearn et autres, trois choses à noter. La première c’est que les matches à Levallois et Nanterre sont l’occasion pour Guitou de s’aventurer au-delà du périphérique. Apparemment, passeport, visa et vaccins étaient à jour et le barbu a pu se joindre à nous. Ensuite, on voit que le modèle d’intégration français (et parisien) fonctionne bien puisque ce coup-ci gpolin a su calculer les délais et arriver à l’heure (rappelons que l’an dernier, il était arrivé au moment du coup d’envoi et avait profané la minute de silence en se vautrant lamentablement sur les gradins…). Et enfin, le clown qui venait autrefois animer les après-midi du forum s’était joint à nous. Donc, c’est sûr, on était à bloc. En face de nous le maire de Levallois, Balkany, est en loge. Qui a dit que c’était l’affrontement du Bien et du Mal ? J’en sais rien, me demandez pas, je tiens à vivre vieux

Le match est maintenant un peu loin dans le passé donc les souvenirs sont flous. La salle est comme toujours à Levallois. 5 pingouins entrainés par Méphisto essayent de mettre l’ambiance mais j’ai l’impression qu’on n’entend que nous. L’élément clé est l’intensité mise par l’équipe (la nôtre) par rapport aux deux pâles copies offertes à la télé devant Rouen et Strasbourg . On souffre, on est parfois dans les cordes, mais on s’accroche, on défend, Yannick fait un énorme boulot de défense sur le meneur adverse. Quelqu’un derrière moi nous souffle que Simonovic est trop fort pour l’Elan. Sans doute l’inconnu du lac … Yannick se prend un méchant pain dans l’œil et doit quitter le parquet. On continue de fermer la raquette, Paris tire de loin mais on tient, on tient et même si on est proches de la rupture, on se retrouve avec la balle de match. Denave la joue, ne trouve pas la position de tir qu’il cherche, finit par driver et par déposer au buzzer un petit layup quasi miraculeux qui nous envoie au paradis. 71-70. Le Palais reste indifférent sauf une bande d’hystériques qui crient, qui sautent et qui s’embrassent, vos serviteurs …

Fin du match, on attend les joueurs, on les voit un peu, ainsi que CB, DG. Jaco fait des photos souvenir avec les joueurs. L’Elan ne s’éternise pas et remonte assez vite dans le car, direction Pau. Il faut fêter ça. Did’ qui est un vieux renard flaire l’embrouille et repart chez lui sous de vagues prétextes de cours au lycée le lendemain pour sa fille. Super excuse, Did’, merci. C’est là qu’on en revient au début. Le quartier est orienté vers les entreprises, donc les restaus sont le plus souvent ouverts à midi et fermés le soir. L’an dernier on avait fini au bar d’un hôtel (qui avait dû regretter après coup de nous avoir laissé entrer …). Là on avise un bar à vin, et on entre. Sans savoir qu’on passe en même temps une limite spatio-temporelle et qu’on entre dans une autre dimension. Deux gars dans le bar (dont le patron), raides alcoolisés. Ils disent s’être fait braquer la veille et apparemment depuis, ils cherchent à oublier par tous les moyens … ils ont l’air d’y arriver pas mal. On s’assoit, on commande, ils pigent de travers, nous amènent les consos avec un effort non dissimulé pour viser la porte à chaque allée et venue. La bouteille de Rioja à peine ouverte subit une attaque en règle des deux gars qui l’achèvent sans sommation. On rigole. Au moment de partir, le patron voit double en calculant l’addition et Jaco est obligé de lui refaire les comptes. Ah… on se fait des souvenirs en suivant l’Elan, vous vous rendez pas compte des risques qu’on prend pour vous, chers lecteurs. On sort indemnes, et on se sépare. Une victoire de plus à Paris, c’est une habitude qui console de celle de perdre systématiquement à Nanterre.

Pour réagir à cet article, c'est par ici !
On devrait jamais quitter Montauban

Retourner vers « DOSSIERS »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité